Monthly Archives: May 2008

Fitting in

 

  

            Like a kid who laughs at a joke he doesn’t understand,

      I nod assent to your theological assumptions,

Secretly terrified of being discovered to be

           

   too liberal,

            too legalistic;

                        too smart,

                                    too stupid;

                                                too flaky,

                                                            too opinionated…

                                  

                                                                       . . .

 

                                 Too much like me and not enough like you.

 

 

 1 Cor 13: 12-13  …We don’t yet see things clearly. We’re squinting in a fog, peering through a mist. But it won’t be long before the weather clears and the sun shines bright! We’ll see it all then, see it all as clearly as God sees us, knowing him directly just as he knows us!

 But for right now, until that completeness, we have three things to do to lead us toward that consummation: Trust steadily in God, hope unswervingly, love extravagantly. And the best of the three is love. (MSG)

Advertisements

1 Comment

Filed under fear, love, poetry

Ce n’était pas moi qui le lui ai donné…

 

 

 

Il est très facile à tomber amoureux de la France.  Le plus difficile, c’est de convaincre la France à t’aimer en retour.

 

Elle est fière, la France ; la fille ainée de l’Eglise catholique, la bien aimée de la Raison…  Elle est bien consciente de ses fautes, ses faiblesses, mais elle se cache devant les étrangers – non pas en dessous de la table comme une fille petite et timide mais elle se cache en se vantant en toute sa splendeur : l’histoire, l’intelligence, la mode ; Liberté, Egalité, Fraternité… Mais elle cache son vrai cœur.

 

Au cœur, elle est perdue.  Elle se batte comme un oiseau qui s’est entré par la fenêtre et n’arrive pas à la retrouver ; elle glisse comme une araignée qui s’est promené dans le lavabo.

 

On m’as dit  « Merci d’avoir un cœur pour la France ».  La vérité ?  Si mon cœur appartient à la France, ce n’était pas moi qui le lui ai donné.  Si c’était à moi, j’aurais le garder de toute ma force.  Pourquoi donner ton cœur pour quelqu’un qui ne le veut pas ?

 

« Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ : lui qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s’est dépouillé lui – même… jusqu’à la mort… »  Philippiens 2 :5-8

 

4 Comments

Filed under culture, fear, France/French, heart, love, random, travel